Non classé, Roman québécois

Même les cactus fleurissent

Auteur : Carmen Belzile

Éditeur : Guy St-Jean éditeur

Date de parution :  19 septembre 2018

Genre : roman québécois

Nombre de pages : 328

img_0434

Résumé

Dès l’âge de quatre ans, Béatrice pressent que la vie a plus à lui offrir que cette pauvreté dans laquelle elle baigne. Ses yeux scrutent tout ce qui l’entoure avec avidité: elle observe, elle écoute, elle absorbe tout, contrairement à sa mère qui ne sait pas lire mais qui a tant d’amour à donner.

Misant sur la connaissance et le savoir, Béatrice rêve de beauté, de passion et de fierté. Elle fera tout pour s’élever au-dessus de ce qu’elle a connu jusqu’alors. Plusieurs anges l’accompagneront sur son parcours semé d’embûches: Flavie la travailleuse sociale, Angèle l’enseignante et Kim l’employée de la bibliothèque où Béatrice se réfugie souvent pour «apprendre la vie». Puis, il y aura Jérôme…

À la suite d’un événement dramatique, Béatrice découvrira des indices sur les origines de sa mère qui l’inciteront à tenter de mieux comprendre son passé. Sa détermination suffira-t-elle à créer le bonheur auquel elle aspire?

Inspiré d’un personnage réel, ce roman est tissé de tendresse, de courage, de résilience et d’authenticité.

Mon avis

Quel roman magnifique! Vraiment, il y a longtemps que je n’ai pas lu une histoire qui est venue autant me toucher. Les mots de Carmen Belzile coulent doucement de page en page jusqu’à ce qu’on soit submergée. Lorsqu’on n’a jamais manqué de rien, il est difficile de concevoir la vie que la jeune héroïne a dû subir.

J’ai été touchée par la petite Béatrice. J’avais envie de la prendre dans mes bras et lui dire que la vie est belle, que tout va bien aller. Cependant, elle est tellement forte qu’elle n’aurait pas eu besoin de moi. J’ai perçu un personnage qui respire la vie et qui veut tout faire pour se créer une existence digne de ce nom. Elle porte un amour inconditionnel à sa mère, cette femme qui a tout fait pour garder la tête hors de l’eau en vivant dans la pauvreté. Elle a tout faire pour que ses enfants soient les plus heureux même si elle n’avait que peu de moyens autant financièrement qu’intellectuellement. Elle a fait ce que toute mère fait : son mieux. Au travers de tout cela, on apprend à connaitre une Béatrice qui nage dans cet océan qu’est la vie et qui tente de faire sa place. Elle voudra aussi connaitre ses origines et sa famille. Elle vivra d’espoir tout en s’accrochant aux adultes qui ont su lui faire une petite place dans leur existence et qui lui auront permis de découvrir qui elle est.

Malgré ce que l’on peut penser, cette histoire n’est pas triste. Elle m’a fait réfléchir sur le sens de la vie et de ce dont nous avons vraiment besoin pour être heureux. Vous serez assurément touchés par cette histoire de Carmen Belzile. Ses autres romans sont assurément sur ma liste à lire!

book-2282303_960_720book-2282303_960_720book-2282303_960_720book-2282303_960_720

Merci à

Logo_GuySaintJeanEditeur

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s